Pendant ma longue expérience de joueur, j’ai constamment remarqué certaines erreurs que les joueurs de Backgammon font couramment. Certaines d’entre elles peuvent paraître insignifiantes, mais en réalité, elles peuvent faire basculer tout le déroulement de la partie. Par conséquent, il est vital de mettre le doigt sur ces erreurs pour mieux les éviter.

Erreurs communes en jouant au Backgammon et comment les éviter

Erreur #1 : Négliger les pions isolés

Quand on commence à jouer au Backgammon, on a tendance à se focaliser sur la progression rapide de nos pions. Dans le feu de l’action, on peut négliger un pion solitaire, pensant qu’on aura le temps de le ramener plus tard. Or, ce n’est pas toujours le cas. Comme le disait le grand joueur de backgammon, Paul Magriel, « un jeu de backgammon à des pions égarés est comme une armée avec des soldats perdus ». Même les meilleurs stratèges ne peuvent gagner une bataille avec des soldats isolés.

Pour éviter cela, veillez à toujours avoir une paire de pions sur un point. Cela peut non seulement protéger vos pions, mais également empêcher votre adversaire de progresser sur ce point.

Erreur #2 : Trop compter sur la chance

Le Backgammon est incontestablement un jeu de chance. Les dés peuvent tourner la partie en votre faveur ou la faire basculer du côté de votre adversaire. Néanmoins, ne misez pas tout sur votre chance. « La chance aide parfois, mais la stratégie est la clé du succès », comme l’expliquait Hugh Todd, champion international de backgammon. Planifiez vos mouvements. Anticipez ce que l’autre joueur pourrait faire. N’hésitez pas à élaborer des stratégies à long terme.

Erreur #3: Ignorer la stratégie du mur

La stratégie du mur est très présente dans le Backgammon et peut vous aider à gagner des parties. Ignorer cette stratégie est une erreur courante commise par de nombreux débutants. En bâtissant une « barrière » de six points consécutifs, vous empêchez votre adversaire de progresser sur le plateau.

Éviter ces erreurs courantes n’est pas une tâche facile, cela demande de la pratique et de l’expérience. Cependant, en étant conscient des pièges à éviter, je suis certain que votre jeu s’améliorera.

Erreur n°3 : Ne pas penser stratégiquement

Il est primordial de comprendre que le backgammon n’est pas seulement un jeu de dés mais un jeu de stratégie. En effet, lorsqu’on joue aux échecs, le hasard n’a aucune place. Cette comparaison permet de comprendre à quel point une bonne stratégie peut être puissante dans un jeu comme le backgammon.

D’une certaine façon, le backgammon se rapproche du poker. Dans ce dernier, tu ne peux pas choisir les cartes que tu reçois, mais tu peux prendre de meilleures décisions que tes adversaires. En utilisant cette analogie, on peut voir que le manque de stratégie est l’une des erreurs les plus courantes que je vois chez les nouveaux joueurs de backgammon.

Ce n’est pas un secret, j’étais moi-même coupable de cette erreur lors de mes premières parties. Aujourd’hui, je peux vous dire avec confiance que l’optimisation stratégique est le meilleur moyen d’augmenter significativement vos probabilités de victoire. Pour y arriver, pensez à chaque mouvement possible et à son impact à long terme sur le jeu. Une idée clé à retenir est que chaque décision que vous prenez devrait être orientée sur le contrôle du plateau et non seulement le mouvement de vos pions.

Erreur n°4 : négliger l’importance du positionnement

Dans le backgammon, comme dans la plupart des jeux stratégiques, le positionnement est crucial. Ignorer cette règle est une autre erreur commune chez les débutants. Je me souviens bien d’une partie que j’ai jouée contre un adversaire qui n’a pas accordé d’importance à ses dispositions de pions. Son manque d’attention m’a offert une voie libre pour avancer sans résistance.

Placer stratégiquement vos pions peut non seulement vous protéger contre les attaques adverses, mais aussi créer des obstacles pour votre adversaire. Par exemple, la création d’un « mur » ou d’une « barrière » peut empêcher l’adversaire de bouger ses pions en toute liberté.

De la même manière, s’assurer que vos pions sont couplés peut vous protéger contre les « hits » adverses. En effet, un pion « ouvert » (c’est-à-dire n’étant pas couplé avec un autre) est vulnérable à une attaque adverse.

Erreur n°5 : ne pas savoir quand doubler

Le cube de doublage est l’une des caractéristiques uniques du backgammon qui ajoute une couche de stratégie supplémentaire au jeu. Utilisé à bon escient, il peut changer le cours d’une partie en votre faveur. Cependant, de nombreux joueurs novices ne savent pas comment ou quand l’utiliser, ce qui peut être une grave erreur.

L’usage du cube de doublage nécessite à la fois une bonne compréhension du jeu et une capacité à juger la situation. En termes simples, vous devriez envisager de doubler lorsque vous avez une avance considérable. Toutefois, il faut aussi prendre en considération la position probable de votre adversaire après que vous ayez doublé.

L’un des plus grands joueurs de backgammon de tous les temps, Paul Magriel, avait cette fameuse citation que j’aime rappeler : « Le moment de doubler n’est pas quand vous pensez que vous allez gagner, mais quand vous pensez que votre adversaire pense qu’il va perdre ».

Réduire ces erreurs dans notre jeu nous mènera à coup sûr vers de nombreuses victoires. Comme dans n’importe quel jeu, la pratique reste la clé. A force de jouer, nous apprenons à reconnaître ces erreurs et à les éviter. Rappelez-vous, chaque partie perdue est une opportunité d’apprendre.

Conclusion : Pour mieux jouer au backgammon, évitez les erreurs courantes

Pour récapituler, j’aimerais souligner combien il est crucial de comprendre les erreurs courantes commises lors du jeu de backgammon afin de pouvoir les éviter efficacement. Mon expérience personnelle en tant que joueur et passionné de jeux de stratégie m’a appris qu’il est aussi important de connaître les erreurs courantes que de connaître les bonnes stratégies à adopter.

La première erreur commise par de nombreux joueurs est de sous-estimer l’importance du positionnement stratégique. Comme je le mentionnais précédemment, occuper le plateau en gardant vos pions bien disposés peut faire toute la différence dans le résultat de la partie. C’est un peu comme dans le jeu d’échecs, où chaque position sur le plateau est soigneusement calculée pour maximiser les bénéfices.

De même, penser que le backgammon est uniquement une question de chance est une grave erreur. Bien sûr, les dés ont un rôle à jouer, mais votre décision sur la manière de déplacer vos pions reste un facteur déterminant. Ainsi, indépendamment du jet de dés, il reste toujours une part inhérente de stratégie dans ce jeu passionnant.

En outre, une autre erreur serait de ne pas saisir l’opportunité de doubler, lorsque les circonstances le permettent. Comme je l’ai déjà mentionné, doubler est une arme à double tranchant qui peut changer le cours du jeu, si et seulement si, elle est utilisée avec sagesse.

En guise de conclusion, j’aimerais rappeler une phrase que m’a dite un ami backgammoniste chevronné : « Pour être vraiment bon au backgammon, il faut apprendre à jouer avec la chance, mais aussi à jouer en dépit de la chance ». Ainsi, plus vous serez conscient des erreurs courantes et mieux vous les éviterez, plus vous serez apte à progresser dans le monde captivant du backgammon.

J’espère que cet article a fourni un aperçu utile des erreurs courantes en backgammon et comment les éviter. N’hésitez pas à le partager avec d’autres passionnés de jeux de société. Restez connecté à ‘Mon univers jeux’ pour plus de guides et d’articles sur vos jeux préférés. Bon jeu à tous !


Une autre perspective sur ce thème est abordée ici : Puissance 4 : 5 astuces pour une victoire rapide

Découvrez également nos réflexions sur ce sujet : Les échecs : mouvements stratégiques souvent négligés

Nous avons exploré ce thème sous un autre angle : Risk : les 5 meilleures tactiques pour conquérir le monde

Available for Amazon Prime