Le Mahjong démythifié : règles souvent mal interprétées et clarifiées

Ah le Mahjong ! Ce jeu de stratégie chinois célèbre, joué avec des tuiles qui nous transporte instantanément dans un univers oriental mystérieux. À la frontière entre le poker, les échecs et le rami, ce jeu est souvent victime de malentendus et son apprentissage peut sembler ardu. Après de nombreuses parties agrémentées par le claquement des tuiles et le tête-à-tête stratégique avec mes adversaires, j’ai élaboré cet article pour clarifier les règles du Mahjong.

Premières impressions mal interprétées du Mahjong

Au premier abord, on pourrait croire que le Mahjong est un jeu simple, une variante du puzzle ou une forme de solitaire, surtout pour ceux qui l’ont découvert par des jeux vidéo ou des applications mobiles. Cela n’est pas surprenant, après tout, le Mahjong que l’on trouve sur Internet est souvent une adaptation très simplifiée, axée sur l’élimination des tuiles assorties.

En réalité, le véritable jeu de Mahjong est beaucoup plus proche du bridge ou du poker, nécessitant stratégie, calcul et une bonne dose de chance. Le subtil dosage de ces trois éléments en fait un jeu si captivant, me rappelant encore la première fois où j’ai touché ces précieuses tuiles décorées.

Les règles du Mahjong : une clarification indispensable

Au fil des années, les bases de ce jeu ont été souvent mal interprétées, générant confusion et incompréhension. Alors avant même de commencer une partie, il convient d’éclaircir certains points.

Règle du Mahjong n °1 : La constitution des murs

Dans une partie traditionnelle de Mahjong, chaque joueur construit son mur de 18 piles de 2 tuiles devant lui, formant un carré au milieu de la table. Cette première étape est souvent négligée dans les variantes simplifiées, réduisant le jeu à une simple pile de tuiles.

Règle du Mahjong n °2 : L’objectif final

La première chose à comprendre est l’objectif du jeu. Tout comme au poker, où l’on cherche à obtenir la meilleure main, au Mahjong, l’objectif ultime est de former une « main » gagnante de 14 tuiles. Cette main est généralement composée de quatre combinaisons de trois tuiles et une paire.

La confusion autour des règles du Mahjong et sa résolution

Le Mahjong est à la fois un jeu de chance et de stratégie. L’enjeu principal réside dans la capacité à établir la meilleure stratégie pour compléter votre main tout en maintenant une attention constante sur les coups des adversaires.

Interprétation erronée

Une idée fausse couramment répandue est que les tuiles du Mahjong ne sont que des variantes des cartes à jouer classiques. Si certaines peuvent être comparées aux trèfles, aux piques, aux coeurs et aux carreaux, d’autres, comme les tuiles de vent et de dragon, n’ont pas d’équivalents dans un jeu de cartes traditionnel.

Les Différentes Variantes du Mahjong

En tant que blasphèmes de Mahjong, nous entendons souvent parler des variants sud-asiatiques et japonais. En effet, ce jeu vénéré a diverses formes tangibles étroitement liées à des initiations régionales spécifiques. Ainsi, les règles du Mahjong peuvent varier considérablement, déroutant parfois les nouveaux joueurs.

J’ai découvert ces differences lors de mes innombrables sessions de jeu avec des amis d’origines différentes. Par exemple, le style japonais de Riichi Mahjong est plus compliqué mais gratifiant avec des règles supplémentaires pour augmenter les points. En revanche, dans le style sud-asiatique que j’ai plus souvent pratiqué, les règles sont beaucoup moins exceptionnelles mais néanmoins exigeantes.

Requête constante

J’ai remarqué que les requêtes permanentes dans ces variantes impliquent souvent les règles de dessin et de marquage. C’est un point de confusion commun dans de nombreux forums de discussion Mahjong auxquels je participe régulièrement. La question qui revient constamment est : « Qui pioche la prochaine tuile si le joueur précédent se défausse d’une tuile déclenchant un ‘chi’, un ‘pong’ ou un’exposé’? »

Dans la plupart des versions de Mahjong, si vous prenez une tuile d’un autre joueur pour compléter une séquence ou un jeu, comme un ‘chi’, un ‘pong’, ou un ‘exposé’, le tour passe au joueur suivant. Cependant, cette règle peut légèrement varier en fonction de la version du jeu que vous pratiquez.

La Complexité Inhabituée du Comptage des Points

Une autre règle du Mahjong souvent mal interprétée concerne le comptage des points. En effet, lors de mes premières parties de Mahjong, j’ai moi-même été confus, même si j’ai une longue expérience avec divers jeux de société.

Dans la version occidentalisée du Mahjong, par exemple, les règles de comptage des points peuvent être énormément simplifiées par rapport à leurs homologues traditionnels asiatiques. Tandis que, le comptage des points dans les versions asiatiques du jeu peut être complexe, carles murs des tuiles, les bonus floraux ou saisonniers, et même les positions des vents peuvent tous influer sur le score final.

Conclusion

En fin de compte, le Mahjong est un jeu de nuances et d’une richesse culturelle inégalées. Les divergences dans les interprétations des règles ajoutent encore plus de couleur à ce jeu ancien qui a conquis le cœur de joueurs comme moi dans le monde entier. Si vous vous lancez dans l’apprentissage du Mahjong, soyez prêt à plonger dans une myriade de règles fluctuantes en fonction des versions du jeu. Ainsi, vous serez plus à même de comprendre et d’apprécier pleinement cet incroyable jeu millénaire qui ne cesse de fasciner.

Au fil des ans, j’ai appris qu’une bonne partie des règles du Mahjong étaient souvent mal interprétées, même parmi les joueurs les plus chevronnés. Cela peut créer des confusion, mais aussi des conflits lors de vos soirées jeux. J’espère que cet article aura pu apporter un éclairage sur certains points flous.

Résumé des Points Clés

Il faut d’abord comprendre que le Mahjong est un jeu complexe avec de nombreuses variantes selon les régions ou les préférences personnelle. Voici les points essentiels que nous avons couverts :

– Il existe effectivement des différences considérables entre le Mahjong chinois et japonais, qui ont tous deux leurs propres règles distinctes.

– Les erreurs courantes de débutants comme la confusion entre le « Chow » et le « Pung », ont été abordées et clarifiées.

– La question de la stratégie – savoir quand prendre des risques pour marquer plus de points, ou jouer la sécurité pour minimiser les pertes.

– L’importance de garder une trace du « Mur des Morts » pour mieux anticiper le déroulement de la partie.

– Et enfin, la question de la « main de la chance », un concept souvent négligé mais qui peut changer la donne dans une partie de Mahjong.

Et maintenant ?

Maintenant que nous avons décortiqué les complexités du jeu, vous êtes mieux préparé à vous asseoir à la table de Mahjong. Peu importe votre niveau, rien ne remplace la pratique et l’expérience sur le terrain. Je vous encourage vivement à appliquer ce que vous avez appris ici dans vos prochaines parties.

Souvenez-vous, rien ne vaut une bonne stratégie et un esprit de jeu sain. Comme le disait le grand maître de Mahjong, Shigekazu Kojima : « Le Mahjong n’est pas seulement un jeu, c’est un mode de vie. C’est une école de patience, de stratégie et d’adaptabilité ».

Au-delà de ses règles et tactiques complexes, le Mahjong, comme beaucoup d’autres jeux de société, est un excellent moyen de renforcer les liens avec les amis et la famille, et de stimuler l’esprit. Je vous souhaite de nombreuses heures passionnantes de Mahjong, et comme toujours, que le vent favorable soit avec vous.


Pour approfondir le sujet, lisez aussi : Puissance 4 : 5 astuces pour une victoire rapide

En complément de cette lecture, nous vous recommandons : Les échecs : mouvements stratégiques souvent négligés

Vous pourriez également être intéressé par : Risk : les 5 meilleures tactiques pour conquérir le monde

Catégories : Jeux vidéo